Ouvrir/fermer le menu de recherche

Histoire de la commune

Noyelles-les-Vermelles est une commune de 2361 habitants qui s'étend sur une superficie de 2,53 km2...

Un peu d'histoire

Monuments de la commune
Monument aux morts, chapelle, Eglise

L'Ancien Régime

Sous l'Ancien Régime, le village appartenait au baillage de Lens dont relevait la seigneurie principale, la terre à clocher, et dont les tenants avaient droit au titre de « Seigneurs » de Noyelles. Ainsi, de nombreux seigneurs ont vécu au sein du village du XIVème siècle au XVIIIème siècle.

Les années 1800

Le 5 février 1790, l’assemblée des citoyens actifs, les hommes de plus de 25 ans, non domestiques ont élu le premier Conseil Municipal. A défaut de maison commune, la réunion s’est déroulée dans l’Église Saint-Vaast. Monsieur Jean-Louis Deletres fut élu à la tête de ce mandat.

La Première Guerre Mondiale

En octobre 1914, les Allemands ont occupé la ville de Vermelles. Pendant les dix mois qui ont suivi, les Français de la 10ème armée se sont défendus, entre Noyelles et Mazingarbe, afin de réoccuper le village. En mai 1915, les Anglais ont remplacé les Français et y sont restés jusqu’à la fin des hostilités. Durant ces quatre années de guerre, le village a toujours été sous le feu de l’artillerie ennemie et a subi de nombreux bombardements par intermittence. Parmi eux, deux dates ont marqué la commune : le 10 octobre 1914, où l’église a été frappée par un obus incendiaire, et le 4 juillet 1915, où pendant près de deux heures, 120 obus de tous calibres sont tombés sur le village.

En 1928, il est déclaré que le village a été détruit dans une proportion de 81% durant cette Grande Guerre.

Pendant l’entre-deux guerres, la commune s’est rétablit lentement mais sûrement, en réparant les dommages de l’église et des objets de culte. En 1925, un nouveau maire est élu : Monsieur Henri Piquart. Pendant ses mandats, il a instauré principalement l’adduction d’eau potable et l’installation des téléphones dans les foyers. En 1926 le chiffre de la population s’est accru et a frôlé le même nombre qu’à l’avant guerre.

La Deuxième Guerre Mondiale

Noyelles a traversé cette période avec difficultés comme un village sous l’occupation, avec les difficultés de ravitaillement, la surveillance des lignes téléphoniques, la réquisition des logements par les Allemands...

Depuis les années 60

En 1959 s’est terminé le dernier mandat du maire Henri Piquart qui, dans ses dernières années, a patronné les travaux d’agrandissement des écoles et le projet de construction d’une salle communale. C’est ensuite monsieur Roland Salingue qui a été élu, à la tête d’une liste ouvrière, pour 6 ans. Il a instauré un programme de construction de 30 logements HLM rue Muterlotte et d’un foyer culturel. Lui ont succédé monsieur Augustin Robin, élu de 1963 à 1971, et monsieur Léon Copin, maire actuel et depuis 1971.

Le blason, symbole de la commune

Blason de Noyelles-les-Vermelles
Blason de Noyelles-les-Vermelles

En 1976, la commune organisa un concours afin de créer un blason.
Il a été décidé que le blason comporterait 3 écussons :

  • Le premier, deux lys et un embastillage rappelant l’attachement de Noyelles-les-Vermelles au comté de l’Artois.
  • Le second, un dessin de moulin comme ceux qui existaient sur la commune au IXème siècle.
  • Le troisième, une lampe de mineur, symbole de la région du Nord - Pas de Calais.

Le blason est encerclé d’un rameau d’olivier et d’un épi de blé qui se rejoignent vers le bas au niveau d’une croix de guerre. Ce blason a été conçu par le poète local André Hecquet.